La démographie historique de Perpignan depuis l’arrivée des Pieds-Noirs en 1962

Mémoire préparé par Shota Yokozeni

Directeur de recherche : Nicolas Marty

Accueil des Rapatriés d’Afrique du Nord, Listes nominatives, divers, 1962-1963.
Source : Archives Départementales des Pyrénées-Orientales, 104W6.

2022, ma première année en France, en Roussillon, je ne savais rien du tout. Mon amie m’a prêté un livre intitulé Histoire de Perpignan, parce qu’elle a appris que j’allais étudier l’histoire et que je n’en avais aucune idée. Je commence cet ouvrage par le temps contemporain. Il est écrit « les rapatriés d’Algérie : 36 000 d’entre eux débarquent à Port-Vendres, et en avril 1965 on en compte 15 000 dans la ville : une intégration sans trop de problème ».1 Cela m’a intrigué : Perpignan n’est pas si grande, cette immigration, c’est énorme non ?

Cette petite question est devenue le thème de mon mémoire pour le master. Je voudrais savoir ce que ce chiffre voulait dire par rapport à la population de Perpignan. L’accroissement démographique de 15 000 personnes dans une ville de taille moyenne, peut-on vraiment le résumer par une phrase comme « une intégration sans trop de problème » ? Comment cela a-t-il influencé Perpignan et ses habitants ? Je demande à mes connaissances, s’ils savaient quelque chose sur les rapatriés d’Algérie et cette histoire. Les réponses étaient toujours presque pareilles, « Ah les Pieds-Noirs ? Il y en a beaucoup ici / dans le Sud » ou « Le Moulin-à-Vent était créé pour eux ». Je m’interroge davantage. Beaucoup, mais c’est combien alors ? Et ils sont où ? Je ne les vois pas, vivant moi-même au Moulin-à-Vent. J’ai eu l’impression que l’Histoire que les gens d’ici reconnaissent pourrait être un peu incomplète, ou mal comprise. J’aimerais vérifier ce terme « beaucoup », qui est parfois très vague et fallacieux.

J’ai donc commencé par consulter quelques données statistiques, tels que le site de la mairie de Perpignan ou de l’INSEE, en essayant de trouver des détails démographiques sur les Français d’Algérie qui ont vécu ou vivent encore à Perpignan. La majorité des Français d’Algérie sont venus en France en 1962. En 1954, la population de Perpignan comptait environ 70 000 habitants. Alors, 15 000 ne sont pas un nombre négligeable. Mais, les données n’enseignent pas les détails de ces 15 000 personnes. Étaient-ils jeunes, âgés, femmes, hommes, ou enfants ? Donc, j’étends mes recherches aux autres sources.

La première source trouvée était les dossiers des Français d’outre-mer indemnisés pour la perte de leurs biens. Quand il s’agit de Perpignan, la grande majorité des bénéficiaires était les Français d’Algérie. Ces dossiers donnent des données démographiques sur les Pieds-Noirs qui habitaient toujours à Perpignan dans les années 1970 et 1980.

Ensuite, il y a les listes nominatives des arrivants à Port-Vendres, en 1962 et 1963, qui indiquent leur nom, âge, métier, destination. Je suis en train de créer une base de données démographiques à partir de cette source.

Pour démarrer, j’ai étudié les deux premières listes nominatives. Le nombre d’enfants était important chez les nouveaux arrivants à Perpignan : 53 enfants sur 85 personnes. La grande majorité des 32 adultes étaient des femmes (29), et cette tendance de répartition de sexe était similaire pour toutes les destinations. Alors, au moins au début, c’était une immigration très jeune et féminine. J’essaierai de révéler si cette tendance n’était le cas qu’au début, ou si ça a continué à travers le temps, s’il y avait d’autres particularités, etc.

  1. Wolff Philippe, Histoire de Perpignan, Toulouse, Privat, 1995, 295 p. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Yves Chevaldonné (29 mai 2024). La démographie historique de Perpignan depuis l’arrivée des Pieds-Noirs en 1962. Master Civilisations, cultures et sociétés (UPVD). Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11qnh


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search